L'Orangerie

La Saison culturelle 2014-2015

Les conférences de l'Orangerie

© Mira

L'Orangerie accueille la sixième édition de son cycle de conférences :

  • L'Homme est-il le centre de l'Univers ? - Jeudi 6 novembre à 20h
  • Lecture des correspondances d'Erik Satie - Jeudi 12 février à 20h

Concert de musique de chambre





Exposition du 18 septembre au 4 octobre 2014

Réalisée en collaboration avec les Ateliers du Val de Bièvre et bénéficiant de la participation du club philatélique de Cachan ainsi que de l'apport de nombreux contributeurs Cachanais, l'exposition Cachan comme en 14 s'inscrit dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale.



Cette manifestation nous invite d'abord à découvrir les implications de ce conflit mondial sur la vie quotidienne d'Arcueil-Cachan, notamment la prise de mesures exceptionnelles du conseil municipal pour faire face à cette situation de crise, la nouvelle place acquise par les femmes dans la société du fait de l'absence des hommes, le développement des jardins ouvriers et les difficultés rencontrées par le secteur de la blanchisserie, activité florissante cachanaise. Elle aborde également la question des opérations militaires : bombardements intervenus sur notre territoire, industries de guerre, mobilisation des combattants et réservistes avant de rappeler le terrible bilan humain et de saluer la mémoire des victimes civiles et militaires.

De plus, grâce aux témoignages de toutes sortes recueillis par les enfants, petits enfants de Poilus, associations d'Anciens Combattants, passionnés d'histoire, c'est aussi à un voyage émouvant en compagnie des combattants auquel cette exposition nous convie : écrits, carnets, chansons , lettres, images, objets ayant appartenu aux Poilus.

Quand histoire et mémoire conjuguent compréhension et émotion, un rendez-vous à ne pas manquer.


Les expositions à l'Orangerie

Chemins d'Art

Du 13 au 31 octobre

Pour sa 23ème édition, les artistes Cachanais de l'association Chemin d'Art vous présentent, avec le soutien de la Ville de Cachan, un parcours en 3 temps forts. Tout d'abord, les artistes exposeront du 13 au 31 octobre à l'Orangerie, ils vous invitent pour la première fois à à participer à un marche de l'Art, samedi 11 octobre, et ils ouvriront comme il est de tradition depuis 1991, les portes de leurs ateliers le week-end des 17 et 18 octobre. Le thème de cette année « Il était une fois », tout une histoire !






Hervé SZYDLOWSKI - Photographies

Du 10 novembre au 20 décembre

L'exposition du photographe Hervé Szydlowski interroge le corps ainsi qu'il l'explique : « Dans mon parcours de photographe, j'ai photographié des personnes de tous les âges, des enfants, des jeunes femmes, des vieillards, des corps nus où l'empreinte de la vie s'est déposée, des corps dépouillés de leurs attributs sociaux. J'ai longtemps travaillé sur des nus qui sont des portraits et des portraits qui sont des nus. Dans ces portraits nus, il y a l'idée d'une fresque de l'humanité, avec ses archétypes et ses modèles. On peut aussi y déceler la part fragile et la part d'ombre de l'humain, la maladie, la mort... »

Les portraits réalisés par le photographe sont emprunt d'une grande force évocatrice ne pouvant laisser personne indifférents. Chacun abordera ses photographies selon un angle, un éclairage, une distance, une résonance, une émotion qui lui est propre...
http://www.herve-szydlowski.com/


Gianbattista BRESCIANI - Peinture/installation

Du 5 janvier au 8 février

 L'exposition est inspirée par l'eau. Elle y est incarnée dans les toiles de l'artiste, mais aussi dans ses photographies et par une installation comprenant de l'eau. Gianbattista Bresciani évoque ainsi son projet : « Lieu propice pour son toit-verrière à rendre un bel hommage à l'eau, à travers la rencontre de la lumière, la matière (peinture) et le son : « paroles d'eau » enregistrées. Sur des grandes toiles, le fluide et le solide vont se confronter pour dépeindre l'eau (genèse de mon travail). Est-il le prétexte à exprimer quelque chose d'invisible qui glisse dans son mouvement en évoquant le temps immobile ? Marqué par les paysages d'eau du lac d'Iseo, pendant mon enfance italienne ; le vide-plein du lac, l'eau, la montagne, le ciel, auront bâti l'univers de ma peinture malgré moi. D'où vient l'eau ?  C'est un des mystères de la loi de causalité originelle. »
http://www.gianbattista-bresciani.com/


Lucien POUEDRAS  - Peinture    

Du 16 février au 28 mars

À partir de 1960, Lucien Pouëdras est au cœur des mutations profondes conduisant à l'économie moderne, en Bretagne. Le remembrement l'interpelle. Il rassemble et souligne tous les repères paysagers, qui de son point de vue devraient trouver un prolongement dans la modernité.
« La peinture de Lucien Pouëdras est rare à plus d'un titre, que ce soit par la singularité de sa démarche, dont on ne peut séparer le documentaire et l'artistique, que par le choix de ses sujets, souvent marginaux chez les artistes. Mais il faut aller plus loin et considérer que le peintre nous présente également un véritable catalogue d'une biodiversité en partie disparue sous les attaques du remembrement, livrant ainsi un témoignage didactique dont la force tient aussi à la multiplicité des aspects de la vie rurale ainsi présentée. C'est donc, et ce n'est pas là le moindre des paradoxes de l'œuvre de Pouëdras, une peinture moderne, actuelle qui nous livre les clés du passé pour mieux nous faire réfléchir à l'avenir. »
http://www.lucienpouedras.fr/


 JIRKA - Peinture / Installation

Du 13 avril au 16 mai

LA CATHEDRALE DE LA MEMOIRE - Exposition dédiée au centenaire du génocide Arménien - 1915 - 2015

A travers cette exposition artistique spectaculaire, fruit de la synthèse de son activité d'architecte et de plasticien, et de son arménité, JIRKA tend à frapper les visiteurs sur l'aspect commémoratif de son travail. Il a choisi le mois d'Avril 2015, Centenaire du Génocide des Arméniens, à ce jour non reconnu par la Turquie, pour rendre un hommage à ses parents (orphelins en 1915), à toute la famille (massacrée),  à son pays d'origine, à toute la communauté diasporique, utilisant l'art comme outil revendicatif des valeurs universelles « des droits de l'homme».

La musique, le chant (liturgique), la danse, expressions indissociables de la culture arménienne, accompagneront également cet évènement artistique fort.


 Marc BONNET - Peinture/Installation

Du 01 au 30 juin

Marc Bonnet fut d'abord formé par Vincent Bioulès (Support-Surface) aux Beaux-Arts d'Aix-en-Provence, puis par Olivier Debré aux Beaux-Arts de Paris, où il entre major. Il deviendra une quinzaine d'années durant, jusqu'à la mort du maître, l'assistant d'Olivier Debré, participant à la réalisation des projets de l'atelier dont les réalisations majeures: décors du ballet Signes de Caroline Carlson, rideau de scène de la Comédie française, rideau de l'Opéra de Hong-Kong...
Il fréquente un milieu choisi de connaisseurs et d�€�érudits, fait les expériences rares des résidences recherchées, comme la Villa Venezia, dont il sera lauréat, et développe une œuvre multiforme, dont la recherche d'émotion sensorielle primale est la clef. Mais l'artiste ne se résout pas à entrer dans la logique du système grand public et marchand des galeries et des foires d'art contemporain. A 52 ans, Marc Bonnet, dont l'atelier incroyablement riche regorge de peintures, photographies, sculptures et installations, nous fait l'honneur de nous confier son travail. Une empathie forte sur la valeur essentielle de l'art comme vecteur de ré-humanisation du monde nous unit.
Explorateur de mots, passionné de psychanalyse, techniquement époustouflant de précision et de maîtrise, l'artiste plonge le spectateur dans un univers où la sobriété et l'élégance aboutissent à des flashs sensoriels extrêmes. Son geste n'est ni celui de l'esthète désincarné, ni celui du créateur en lutte avec la matière. Il est celui d'un artiste expérimenté délicat et puissant.

Remerciements à la Galerie Dufay- Bonnet
www.dufaybonnet.com

Renseignements :

Service des Affaires culturelles
15, rue Gallieni - 01 49 69 17 90, 01 49 69 17 91
Responsable : Jean-Jacques Jaffredo
jeanjacques.jaffredo(at)ville-cachan.fr


Renseignements :

Service des Affaires culturelles
15, rue Gallieni - 01 49 69 17 90, 01 49 69 17 91
Responsable : Jean-Jacques Jaffredo
jeanjacques.jaffredo(at)ville-cachan.fr